Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

XXXXXXXX, le XX XX 2016 (7)

Madame Y... (Monsieur X...), candidat à la fonction présidentielle,

C'est en tant que citoyen que je me permets de vous envoyer ce courrier.

J'ai parcouru votre programme et j'ai été navré(e) de ne pas y trouver évoquée la place des thérapeutiques alternatives telles que l'homéopathie, mais aussi l'acupuncture, la phytothérapie, l'aromathérapie...

Ces médecines que j'utilise, et en particulier l'homéopathie, sont prescrites en France par des professionnels de santé, le médecin homéopathe en tout premier, mais aussi conseillées par certains pharmaciens qui ont suivi une formation adéquate, ainsi que par des sages-femmes et/ou puéricultrices auprès de mamans et leurs enfants.

En premier lieu, je souhaite que cette prescription reste l'apanage des professionnels de santé. En effet, en tant que patient, il me paraît évident qu'un traitement doit dépendre d'un diagnostic bien fait, donc être porté par une personne qui a reçu une formation stricte. De plus en plus de patients sont demandeurs de ce type de médecine et, vu la raréfaction des médecins homéopathes, ils risquent de se tourner vers des personnes moins bien formées, avec les risques que cela comporte.

On note que, si l'état de santé des Français se maintient à peu près, on assiste toutefois à l’augmentation des maladies chroniques, des cancers, des pathologies auto-immunes... Cela mérite réflexion.

J'insiste en outre sur le fait que la démarche de l'homéopathie est une démarche globale qui tient compte de la maladie mais surtout du malade et ce qu'il a à dire derrière la description des symptômes. Cette relation privilégiée médecin/malade ainsi que le réponse proposée ne peuvent qu'être bénéfiques à ce dernier.

J'ajouterai que la recherche sur ce type de médecine est pauvre par manque de subventions de l'état, homéopathie bien sûr mais l'aromathérapie n'est pas explorée alors qu'elle est une alternative à l'utilisation des antibiotiques.

Enfin, je voudrais évoquer le coût des soins, qui ne cesse de progresser, alors que jusqu'à présent notre pays pouvait s'enorgueillir d'une protection que beaucoup d'autres nous envient. Qu'en sera-t-il à l'avenir si on ne tient pas compte de ces thérapeutiques ?

Je suis tout à fait disposé(e) à vous accorder ma confiance à cette prochaine élection, mais je souhaite que vous puissiez entendre ma revendication et y apporter une réponse.

Avec mes remerciements pour l’intérêt que vous porterez à ce courrier, acceptez mes encouragements sincères

 

Nom Prénom

Ville Signature