Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réflexion de début d'année

Bonne année 2021 et à nouveau meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence par le déremboursement total ( mais je l'espère, non définitif!) des médicaments homéopathiques.

Que cherchent nos gouvernants en déremboursant l’homéopathie ?

- Faire plaisir un groupuscule de 124 médecins pris d’une fièvre anti homéopathie en 2018 qui leur fit oublier le code de déontologie en traitant leurs confrères de charlatans : un peu court

- Faire régner une pensée unique où tout autre forme de pensée doit être bannie : la crise sanitaire que nous vivons depuis mars 2020 montre à quel point cette pensée unique « E.B.M. » acronyme anglais ou « médecine par les preuves »  a fait long feu ! Car elle exclue toute expérience ! dictatorial

- Supprimer toute une partie de médecins libéraux et salariés alors qu’il manque cruellement de médecins en France : erreur de stratégie !

- Éloigner de la médecine de proximité les patients qui souhaitent que les médecins les écoutent, les entendent ce qui est mieux et les soignent en personne unique : impossible à croire !

- Impossible à croire que tous les patients qui font confiance aux médecins à orientation « homéopathie » : jeunes parents et leurs enfants, personnes âgées, chômeurs, toute une catégorie de personnes en difficulté (CMU, ACS, ), ne puissent plus y avoir accès ! Et n’auront plus de réponse médicale appropriée :

Les médecins homéopathes font les mêmes études que leurs confrères (sœurs) et ont de surcroît une expertise qui ne sera plus à la portée de ces populations  : un scandale sanitaire !

- Impossible à croire que tous les patients qui sont en A.L.D. pour une maladie chronique ne pourront plus faire appel à ces thérapeutiques qui les soutiennent dans leurs épreuves entre autres les patients atteints de cancer ( chimio, radio thérapie).

Alors que se passe-t-il ?

- Pas de preuves ? 225 ans de pratique dans toute l’Europe, en Inde, en Amérique Latine avec des données : ça ne suffit pas ?

- Pas d’études en double aveugle ? Pas en accord avec l’E.B.M. ?: Non ! En effet mais ce n’est pas parce que cette thérapeutique et ses résultats ne rentrent pas dans la pensée unique du moment, que ça n’existe pas !

- Expérimentons, confrontons nos résultats, formons de jeunes praticiens qui s’intéressent à ces médecines et surtout restons médecins car sinon se développera toute une « médecine parallèle » et dévastatrice et là il y aura des vrais charlatans !.. et des catastrophes pour les patients !

- Pourquoi nous exclure du champ de la médecine quand celle-ci n’a pas d’autre solution que de chercher le "tout médicament" et ses dérives (1)

quand on accepte aussi  que « Toutes les vérités ne sont pas explicables et tout ce qui est explicable n’est pas vérité ! » (2)  Et c’est encore plus flagrant en médecine !

La médecine est un art et une science au service du patient et non l’inverse !

Alors oui ! Le moratoire doit être accepté afin de laisser avancer la recherche en homéopathie et pour ne pas abandonner des patients .

Pour finir quelques mots sur la crise sanitaire :

« On a cru pendant 70 ans que les épidémies appartenaient au passé. On découvre que cette épidémie a probablement été provoquée par l'hyper technologie : celle de l'élevage qui concentre les animaux, et accroît l'effet de serre, mais aussi celle du transport des aliments, de l'aviation (le virus ne se déplace pas, c'est nous qui le transportons) » (3)

Quel monde voulons-nous préparer pour nos enfants  ?

Un monde sans écologie ? : les homéopathes contribuent à l’amélioration de cette écologie environnementale et individuelle

Un monde qui a peur de la mort ? et pourtant la mort fait partie de la vie

L’accompagner est un moment fort et laisser les personnes âgées mourir seules dans les EHPAD ou à l’hôpital est terrible !

Un monde à la pensée unique ? quel esprit " scientifique" peut penser que toucher à l’immunité des jeunes est une voie pour protéger les anciens ? Ce paradigme est mortifère !

Stop à ces dérives et l'année 2021 pourrait préfigurer une nouvelle ère pour la pensée médicale!

Dr MLCP

 

(1) Prescrire Décembre 2020-Tome40- article446 – pages 929 et suivantes

(2) Jan-Philipp SENDKER :

(3) Boris Cyrulnik, « le téléphone sonne » du 27/04/20 France Inter

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :