En décembre 2008 l'article se terminait sur la liste des médicaments homéopathiques utilisés en première intention pour soigner rhumes et sinusites.

Nous allons continuer à feuilleter le livre du Dr Bernard Long "Vivre avec l'Homéopathie" et poursuivre la liste des médicaments cités précédemment et utiles pour le rhume et/ou sinusite 

allium cepa :

- L'écoulement est très abondant et brûlant - larmoiement souvent brûlant

Il débute par la narine gauche - larmoiement plus marqué à  gauche

- amélioration au grand air

aggravation le soir , souvent au printemps, par temps humide, par un vent froid et humide

arsenicum album :

- Ecoulement comme de l'eau qui irrite la lèvre supérieure - rhume qui s'étend aux sinus frontaux

douleurs du front, pulsatiles, constrictives, endolorissement au dessus du nez

- frissons - le sujet se tient auprès du feu - agitation, épuisement.

- amélioration en général à  la chaleur, amélioration par la friction

aggravation à l'air froid, bien que les douleurs brûlantes soient aggravées près de la source de chaleur                                                                                                           chamomille

carbo vegetabilis :

rhume avec enrouement - faiblesse

temps humide et chaud

chamomilla :

rhume de la dentition chez les enfants                                            

transpire de la tête et a une joue rouge

a du mal à dormir - irritabilité - veut être porté

dulcamara :                                                                                                                       - rhume par temps humide - humidité

frissons,éternuements et douleurs dans les os longs                                                 euphrasia

rhume qui s'aggrave au plus léger froid

- aggravation par temps humide - au repos

amélioration au mouvement.

euphrasia :

larmoiement brûlant mais écoulement nasal doux                          

ferrum phosphoricum :

rhume d'apparition moins prompte qu' aconit, sans angoisse ni agitation

gelsemium :

- Ecoulement irritant et âcre

plénitude de la tête et de la base du nez, mal de tête frontal - la tête est chaude

- frissons avec tendance à se blottir au coin du feu - membres lourds et tremblants

- par temps mou et changeant, chaud et humide

abrutissement, lassitude, absence de soif

hepar sulfur :

- Ecoulement purulent, malodorant, odeur de vieux fromage

le nez est douloureux au toucher - douleurs battantes, piquantes

douleurs sinusales du front et des pommettes

- aggravation au moindre froid - amélioration à la chaleur- irritabilité

hydrastis :

brûlures dans le nez - sensation d'avoir un cheveu dans le nez

l'écoulement est aggravé dehors-l'écoulement devient épais et jaune, avec écoulement postérieur

manque d'appétit

kalium bichromicum :

- secrétions nasales visqueuses, filantes, jaune verdâtre

l'écoulement est très épais et le sujet crache des bouchons durs et élastiques qui viennent de la partie postérieure du nez

- aggravation au grand air - éternuements

lachesis :

- rhume avec douleurs frontales battantes - rhume surtout de la narine gauche

- amélioration par l'écoulement nasal

aggravation à la suite de la suppression d'écoulement - aggravation apès le sommeil

lycopodium :

- rhume, sinusite avec tendance droite

le nez est bouché la nuit avec difficultés à respirer - écoulement jaune verdâtre

odorat conservé

- aggravation en fin d'après-midi.                                                       

mercurius solubilis :

- Ecoulement épais, irritant - rhume abondant clair qui devient jaune vert, nauséabond, qui irradie aux sinus frontaux

langue chargée, gardant l'empreinte des dents, salivation abondante, haleine malodorante - frissons - sueurs profuses, huileuses, qui n'améliorent pas                        lycopodium

- aggravation la nuit - temps humide

mezereum :

- douleurs des os de la face et des dents, irradiant à  l'oeil et à  la tempe, à  l'oreille

frissons, sensibilité à  l'air froid -les douleurs tirent le malade du lit

- aggravation la nuit

nux vomica :

- contexte digestif

éternuements - nez bouché la nuit qui coule le jour

irritabilité

- aggravation dans une pièce chaude - amélioration à l'air frais

pulsatilla :

- écoulement épais, jaune, vert, malodorant, non irritant

nez bouché - ne sent pas les odeurs

douleurs pressantes à  la racine du nez avec extension aux sinus frontaux

- aggravation à  la chaleur, amélioration au grand air et au mouvement

rumex :

toux aggravée à la moindre inspiration d'air frais - marche avec une écharpe devant le nez

sabadilla :

rhume avec éternuements très importants et larmoiement en allant au grand air

écoulement comme de l'eau - les yeux sont gonflés - amygdales enflées

sambucus :

le nez est très bouché

l'enfant se réveille en suffoquant

silicea :

rhume épais, jaune avec sinusite du front et des pommettes

froid aux pieds                                                                       

sticta pulmonaria :

se mouche mais rien ne vient - nez sec

impression de plénitude à  la racine du nez.

                                                                                                                      cristaux de silice

Ces conseils avisés restent des conseils et en cas d'aggavation il est toujours bon d'aller consulter!


Bonne année et bonne santé!


Tag(s) : #conseils
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog