Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Dans le cadre de la "Journée du refus de la misère"

du 17 octobre 2009, la Maison de la Prévention de la Santé à Montpellier a organisé un débat au sujet de la modification apportée à l'article L 4211-2 du code de la santé publique, du 11 janvier 2009 qui interdit la récupération des médicaments non utilisés  et le décret de juin 2009, en présence  

- d'un pharmacien représentant l'association "REMED" qui a oeuvré pour le vote de la modification de la loi,

- de Madame Valérie SOLBES pharmacien membre de Médecins du Monde, coordinatrice pour le don de médicaments aux associations en France et à l'Internationale et

- de Monsieur Olivier LAURENT représentant de PHI Montpellier


Les arguments avancés par REMED qui se fait le porte parole du gouvernement sont ce qu'il sont (cf le site drugdonations.org).

Ces arguments ont été fortement contestés par les représentants des associations présentes, qui agissent depuis des années dans la plus grande transparence et efficacité tant en France qu'à l'étranger.

Il est vrai que chacun a conscience, et depuis des années, que la récupération de médicaments et leur distribution devaient être correctement encadrées.

Mais une loi d'interdiction totale de récupération des médicaments non utilisés, votée en France change-t-elle quelque chose à la politique de santé et du médicament d'autres pays ?

La loi en France empêche-t-elle vraiment les trafics de médicaments dans les pays où ils existent et en particulier le trafic de génériques ? 

Et une loi d'interdiction totale de récupération des médicaments en France n'empêchera jamais le trafic de médicaments récupérés par les 2 ou 3 pharmaciens peu scrupuleux qui pourraient être tentés!

Par contre le vote de cette loi a fait émerger plusieurs problèmes:

- Les associations de terrain comme Medecins du Monde, le "115", Santé et Solidarité à Montpellier, Homeopathie pour Tous et d'autres qui travaillent en France ont besoin de ces "MNU" pour les donner aux plus démunis sortis des systèmes de soins.

- Les associations (Espoir pour un Enfant, et bien d'autres...)qui travaillent à l'Internationale auprès de populations qui n'ont pas accès aux soins quelque soit la politique de santé de leur pays se retrouvent sans rien.

- La préservation de l'environnement est un argument fort de cette loi:les pharmaciens ont l'obligation de récupérer les médicaments non utilisés pour la destruction. Pharmaciens comme usagers ne le font pas car à quoi bon se donner du mal pour des boites qui vont aller à la destruction?

Ces médicaments qui vont dans les poubelles sont de grands pollueurs.

Avant de voter cette loi il eût été plus constructif de mettre en place une concertation avec toutes les associations concernées plutôt qu'un tour de France afin d'expliquer que les choses vont se mettre en place mais qu'il faut du temps: oui! mais les plus démunis pendant ce temps ... 

et où en est la prise de conscience en actes du gaspillage monstrueux de médicaments en France ?


Homéopathie pour Tous a pointé le verrouillage inquiétant du don de médicaments par des centrales d'achats.

En effet ces centrales d'achat tiendront-elles vraiment compte des méthodes locales de traitement différentes:

médecine traditionnelle dans certains pays d'Afrique,à Madagascar, médecine andine, homéopathie en occident et dans le monde entier en particulier Amérique latine, en Inde où elle est très implantée.

Un rapport de l'OMS a été publié en 2005(que vous pouvez télécharger) à ce propos


Le tour de FRance de REMED dont le thème est:

"SOLIDARITE MEDICAMENTS : NOUVELLE LOI, MODE D’EMPLOI
En France, depuis le 26 février 2007, une loi réglemente la collecte des médicaments non utilisés (MNU) à des fins humanitaires, qui passait depuis 1993 par le dispositif Cyclamed.

Comment continuer à aider? Comment faire autrement?"

Réagissons vivement pour un assouplisement de cette loi en attendant "que tout soit en place"!

auprès de Remed, de  PHI, voire de votre député, 

Les associations ont besoin de ces fameux "MNU" en France et à l'Internationale: toutes demandent un assainissement de la situation de récupération de MNU mais pas par une interdiction "couperet".

Halte au gaspillage en France

Amenons nos médicaments non utilisés au pharmacien: ne les mettons ni à la poubelle ni dans la cuvette des W.C.

Merci!



Tag(s) : #conférences