Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maux de tête et céphalées ?

Maux de tête et céphalées sont des mots similaires. La migraine est aussi un mal de tête mais qui entre dans une entité bien particulière que nous verrons dans un prochain article.

Les céphalées peuvent être aigues ou subaigues :

L'apparition est brutale en quelques heures ou quelques jours;

en fonction des symptômes concommitants ressentis par le patient, un diagnostic sera posé que, seul un médecin peut faire : ce sont les maux de tête avec fièvre, raideur, mais aussi les céphalées suite à un traumatisme ou accompagnées d'hypertension, et/ou troubles visuels. 

Quand  le diagnostic de gravité (accident vasculaire, méningite, glaucome...) pour lequel il faudra traiter rapidement, est éliminé par un médecin, les céphalées ont de multiples causes:

- des troubles de l'accomodation: y penser après 40 ans et chez les enfants et voir un spécialiste

- une sinusite chronique

- une  tension cervicale (névralgie d'Arnold ou arthrose)...

Une fois toutes ces causes évoquées voire soignées, on parlera de céphalée banale ou de céphalée de tension

Le traitement homéopathique a toute sa place. 

A noter : Comme les céphalées de tension, les raideurs cervicales et des épaules sont à intégrer dans un contexte général de tension qui bien souvent n'est pas que physique: c'est un manifestation de la grande difficulté qu'ont de nombreuses personnes à  "lâcher - prise".

Conseils homéo:

Aconit: céphalée avec hypersensibilité à la lumière, aggravée dans une chambre chaude et tête basse (en étant allongée)et améliorée au grand air. Céphalée congestive chez une personne agitée, angoissée avec peur de mourir.

Actea Racemosa: céphalée accompagnée de douleurs de la face ou du cou avec sensation d'éclatement du crâne, aggravée par le surmenage intellectuel et améliorée au grand air, dans un contexte d'hyperexcitabilité.

Anacardium: céphalée avec sensation de tête lourde et vide aggravée par l'effort intellectuel, la contrariété chez une personne fatiguée irritable qui est fortement améliorée en mangeant

Argentum Nitricum: céphalée avec sensation d'expansion de cerveau améliorée en serrant fort entre les mains ou en mettant un bandage, chez un personne  pressée qui craint toujours de ne pas avoir le temps ou peur d'être en retard.

Arsenicum Album: céphalée brulante ou piquante avec agitation et anxiété, améliorée par la chaleur et les applications Froides chez une personne frileuse aggravée entre minuit et 3 h du matin. Céphalée périodique

BELLODONNA: céphalée congestive au début brutal, violent avec battements parfois rougeur du visage et sensation de chaleur, aggravée aux secousses et toucher.

BRYONIA: céphalée dès le matin, derrière la tête (occipitale) exarcerbée par le moindre mouvement même le mouvement des yeux, améliorée par le repos complet, en s'appuyant le côté du douloureux. soif intense

Capsicum: douleur d'éclatement du crâne, en toussant, chez une personne indolente, irritable qui désire rester tranquille (et qu'on le laisse tranquille).

Cedron: céphalée revenant tous les 2 jours à la même heure plutôt le matin, chez une personne à tempérament nerveux.

Chamomilla: maux de tête chez une personne mécontente, capricieuse parfois violente. Intolérance à la douleur, améliorée par le bercement (auditif ou visuel ou mécanique) et en allant en voiture 

Ferrum mettalicum: céphalée avec bouffées vaso-dilatatrices, joues rouges et chaudes alternant avec la face pâle et froide, sensation de pulsations, améliorée par le mouvement lent et continu, tendance à l'anémie.

GELSEMIUM: céphalée avec sensation de pesanteur,lourdeur des paupières, la douleur commence derrière pour se fixer sur la région frontale, comme un bandeau autour du front. Personne sensible qui tremble facilement, aggravée par le temps chaud et humide.

GLONOINUM: céphalée violente avec bouffées de chaleur, battement violents dans la tête , aggravée par le soleil ou la chaleur d'un foyer, par le vin, améliorée au frais 

Ignatia: céphalée comme un clou enfoncé dans la tête, aggravée par les odeurs (tabac, fleurs, ..), suite à un surmenage nerveux, la céphalée se termine souvent par une grande émission d'urine.

Iris Versicolor: céphalée périodique,  unilatérale  avec troubles visuels dans un contexte digestif(vomissemnts surtout le matin) et Brulure de tout le tube digestif

Lachesis: céphalée congestive avec éréthisme cardio vaculaire, le matin, mieux le soir chez une personne réchauffée, nerveuse, parlant beaucoup , toujours améliorée par un écoulement (nasal si rhume, les règles..).

Melilotus céphalée avec rougeur intense des joues, battements dans la tête, douleur dans les yeux qui ont besoin d'être fermés,  améliorée par un saignement de nez ou l'apparition des régles.

Nux Vomica: céphalée de surcharge: trop de travail trop de repas arrosés, trop de veillées !!! chez une personne irritable surtout le matin , somnolent après le repas et constipée.

Sanguinaria: céphalée périodique tous les 7 jours, du matin au soir avec un pic à midi, douleur de l'oeil droit et tempe droite, améliorée par l'expulsion de gaz intestinaux.

Spigelia : céphalée proche de celle de Sanguinaria mais à Gauche et dans un contexte vermineux.

Staphysagria: céphalée frontale comme une chape de plomb acompagnée de vertiges, chez une personne susceptible qui garde sa colère!

Cette liste n'est pas exhaustive mais regroupe les principaux médicaments à utiliser en 5, 7 ou 9 CH toutes les heures à espacer en fonction de l'amélioration.

Au bout de 48 H si aucune amélioration n'apparait le médicament 

n'est pas le bon ! consultez!

Biblio:

Homéopathie familiale Bernard LONG Ed Indigènes

Matière médicale du praticien homéopathe H. Voisin Ed maloine et LHF

Précis de matière médicale homéopathique L.Vannier et J.Poirier Ed Doin

 

 

La Question du lundi n°5
Tag(s) : #conseils