Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Efficacité de l'homéopathie prouvée ?

Une étude appelée EPI 3 porte sur plus de 8000 patients suivis par plus de 800 médecins et montre que l'homéopathie a la même action que l'allopathie dans un grand nombre de pathologies vues chez le médecin généraliste.

"La plus vaste étude de pharmaco-épidémiologie en médecine générale

EPI3 est la plus importante étude de pharmaco-épidémiologie réalisée en médecine générale en France. Elle a été conduite de 2006 à 2010 pour répondre à la demande des autorités de santé. S’il a été réalisé à l’initiative des laboratoires Boiron, ce programme a été coordonné par un cabinet indépendant (Laser) dirigé par le Pr Lucien Abenhaïm, ancien directeur général de la Santé, et supervisé par un comité scientifique, présidé par le Pr Bernard Bégaud, pharmacologue (université Bordeaux-II et U 657 Inserm), et comprenant des personnalités comme le Dr Bernard Avouac (Paris) ou le Pr Jacques Massol (Besançon), tous les deux anciens membres de la Commission de transparence et loin du monde de l’homéopathie. Cette étude respecte le code de conduite qui a été préconisé par l’agence européenne, le code ENCePP (European Network of Centres for Pharmacoepidemiology and Pharmacovigilance). source:EGORA

Sur ce blog nous le savions,

grâce à notre pratique : les médecins homéopathes sont médecins et ne "s'amuseraient" à prescrire des médicaments inefficaces!

grâce au travail de fourmi des membres de structures telles que la Société Savante d'Homéopathie

Cette étude et le combat des médecins homéopathes permettent de maintenir la thérapeutique homéopathique et son "intégration au parcours de soins. Les médecins homéopathes ne sont pas "exclusifs" et utilisent tout l’arsenal thérapeutique, même si en première intention ils ont un recours privilégié aux médicaments homéopathiques. Ainsi, 45,4%des patients inclus dans l’étude EP13 se voient prescrire au moins un médicament allopathique lors de leur consultation. L’étude EPI3 révèle que l’homéopathe est le médecin traitant de 57% des patients qu’il recevait, cette part étant de 84%pour les autres médecins. Les médecins homéopathes sont donc totalement intégrés au parcours de soins. Enfin, 20%des médecins généralistes non homéopathes ont aujourd’hui largement intégré les médicaments homéopathiques à leurs prescriptions." source EGORA.

UN bémol à cet optimisme est la difficulté à trouver un médecin homéopathe:

Pourquoi ?

- la médecine générale est en crise et elle touche encore plus les prescripteurs d'homéo.

- la formation est payante: les études médicales sont longues et les jeunes sortis de la fac n'ont plus envie de faire 3 ans supplémentaires payantes!

- à noter que prescrire et intégrer l'homéopathie dans sa "boite à outils" médicamenteuse ne veut pas dire être homéopathe... C'est toujours mieux que de voir disparaitre cette thérapeutique mais attention !

- pas de formation dans les facultés de médecine: les jeunes n'en entendent même pas parler ou si! ... mais pour dénigrer la "poudre de Perlimpimpin " que serait l'homéo !

Alors patients: réagissez !!

Sources : Grimaldi-Bensouda L, et al. Benchmarking the burden of one hundred diseases results of a nationwide representative survey within general practices. BMJ Open 2011 nov 14;1(2):e00021

Rossignol M, et al. Benchmarking clinical management of spinal and non-spinal disorders using quality of life : results from the EPI3-LASER survey in primary care. Eur Spine J 2011 apr 13.

Rossignol M, et al. Who seeks primary care for musculoskeletal disorders (MSDs) with physicians prescribing homeopathic and other complementary medicine? Results from the EPI3-LASER survey in France. BMC Musculoskelet Disord 2011;12:21.